La Clémentine

clementine_1

A la fin du XIX ème siècle, près d’Oran en Algérie, le Père Clément effectue un croisement entre la mandarine et l’orange douce.
Il réussit à obtenir la naissance d’un petit fruit juteux, facile à éplucher et quasiment dépourvu de pépins.
En hommage à cet homme d’église, il fût décidé de nommer ce petit fruit “Clémentine”.
La côte de popularité de la clémentine dépassera rapidement celle de la mandarine.

Cultivée de novembre à janvier, la clémentine est très présente sur les marchés et parfume les foyers à la période de Noël.

Elle est aujourd’hui cultivée en Algérie, au Maroc, en Espagne et bien sûr en Corse.

Choisir la clémentine avec des feuilles n’est pas seulement esthétique. C’est aussi un signe de fraîcheur.

N’hésitez pas à tâter le fruit, légèrement, du bout des doigts.
Une clémentine à la peau épaisse est un fruit qui a cherché à se protéger du froid. À l’inverse, sentir une peau fine se décoller légèrement de ses quartiers de chaires indique une clémentine qui s’est épanouie au soleil.

La clémentine est un fruit désaltérant qui nous accompagne durant la longue et grise période hivernale pour lutter contre les virus et les coups de fatigue.

clementine_2

Moins acide que la mandarine, la clémentine se glisse dans les cartables pour maintenir l’énergie de nos enfants, à l’heure du goûter.

11 réflexions au sujet de « La Clémentine »

  1. Je crois bien que c’est le seul agrume que je peux manger simplement ainsi (autrement qu’en jus ou dans des pâtisseries), un fruits délicieux et plein d’avantages !
    Bisous et bonne fin de fêtes ;)

  2. Ping : Les Tartelettes aux Clémentines | Le Ballet Des Gourmets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>